L'après Harry Potter de Daniel Radcliffe

 

 

L'après Harry Potter de Daniel Radcliffe

 

 

Fini le rôle du jeune sorcier aux lunettes rondes. Daniel Radcliffe joue dans la cour des grands avec The woman in Black, un film d'horreur à l'atmosphère gothique, dans lequel il campe le rôle d'un jeune notaire confronté àla vengeance d'un mystérieux fantôme.

 

 

Musique envoûtante, gros plan sur le visage d'une poupée aux yeux exorbités alterné avec celui d'une vieille bâtisse grise embroussaillée, l'univers de The Woman in Black, réalisé par James Atkins, est campé. La première bande-annonce en dit long sur l'ambiance frissonnante du film. Daniel Radcliffe, visage blême marqué par l'inquiétude apparaît et évolue dans un décor angoissant

 

Plus de doute, le héros de Harry Potter a bien grandi. Adapté du roman éponyme de Susan Hill, véritable institution de la littérature fantastique, le film marque son retour au cinéma, quelque mois seulement après la fin de la saga Harry Potter. Son personnage, Arthur Kipps , un jeune notaire en charge des droits de succession d'une cliente récemment décédée, se rend dans la demeure de celle-ci. Il se retrouve au coeur de terribles secrets et confronté au fantôme d'un femme en noir.

 

Un rôle décisif pour Daniel Radcliffe, qui devrait après cette prestation sortir enfin du personnage Harry Potter : «Ni baguette ni Ava kedavara (...)! Je voulais changer d'univers. The Woman in Black est un film vraiment différent de ce que j'ai pu faire jusqu'à présent. Plus sombre. Mon rôle est plus... mature disons. C'est mon premier rôle d'adulte. J'interprète un mari et un tout jeune père. Et si j'arrive à être crédible, les gens oublieront tout de suite Harry. En tout cas, c'est la première fois que je joue un personnage plus âgé », confie-t-il à Première. Une mue certaine dans un rôle qui néanmoins ne coupe pas complètement les ponts avec l'univers fantastique et irréel de celui du jeune sorcier à la cicatrice en forme d'éclair.

 

Le réalisateur, James Atkins (Eden Lake), s'est inspiré des histoires de fantômes anglaises : «C'est une vraie ghost story, mais à l'anglaise. Récemment, on a pu voir Les Autres ou les productions de Guillermo Del Toro, mais ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de vrai film de fantômes britanniques. C'était le projet du film. Faire un film de fantôme qui soit à la fois angoissant, classieux et british», déclare-t-il toujours au magazine.

 

Le film est attendu en février 2012. Les spectateurs d'Harry Potter accompagneront-ils le jeune acteur dans son nouveau monde ?

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×